En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Association sportive

Du 20 au 23/01/2020 : les basketteuses 5èmes au classement national !

Par MARION STEPHANOV, publié le jeudi 5 mars 2020 14:18 - Mis à jour le jeudi 5 mars 2020 14:18
IMG_20200122_153827 (640x480).jpg

AKOUSSAN  Ellijah TES2

MOUSTEY Maïlys TES2

MARTIN Estelle TS3

LANOIR Lisa TSTMG1

CRENET Margot TSTMG2

DONIO Maïwenn 1G2

MOSSAZ Morgane 1G2

BENGOUTA Kenza 1G5

HUBBEL Dorine 1G5

BOURSCHEIDT Nolwenn 2GT4

CRACKNELL Camille 2GT4

DUBOIS Clara 2GT4

VILLEMIN Mélissa 2GT4

Ainsi  que PERAZZA Sandro TSTMG1, leur coach et leur arbitre Camille CRACKELL 2GT4

 

Ont vécu une aventure sportive du 20 au 23 janvier dernier en jouant le podium national en basket-ball UNSS catégorie excellence.

 

Après une journée de voyage en train, un passage chaotique des tourniquets du métro de Paris pour certains, quelques rebondissements à cause de grève de transport ainsi que de nombreux paquets de bonbons et de chips dévorés dans l’attente du repas de midi ou en guise de digestifs (« c’est beau l’alimentation préparatoire du sportif ! » hum hum), l’équipe est enfin arrivée à Rouen le lundi 21 janvier en fin d’après-midi.

 

Après vérification des éléments administratifs et techniques par « Coach Sandro » et prise d’informations sur l’organisation logistique, nos jeunes ont pu participer à une ambiance conviviale et festive au sein du collège accueillant le championnat : la petite troupe s’est regroupée autour d’activités photobooth exotiques, création artistique de pancarte de présentation (aux couleurs de leur maillot : rose et noir ! Bien vu ! Les STD2A d’Argouges en seraient fiers !), ...  Et un peu plus tard, fut la découverte et l’installation dans les chambres de l’auberge de jeunesse avec quelques désagréments à solutionner (trop froid, lavabo qui fuit, une carte abîmée, organisation des douches...)... Ce fut une première journée qui ne fut pas de tout repos ! Et pourtant, il s’agira d’être en forme pour les multiples rencontres de la semaine (deux par jour).

Voici, sans plus attendre un résumé de ces quelques jours.

 

Mardi :

La première levée est Camille qui arbitre le match de lancement de la poule B. Une formalité pour « Crackott’ » qui réussit facilement à imposer son autorité du fait d’une observation juste du jeu.

Contre Bordeaux, équipe pressentie favorite de la poule B, les argougiennes ont du mal à raccrocher le score (29 – 15 à la mi-temps). Malgré les conseils de Sandro,  les encouragements de Camille, la gestion de Lisa pour remonter le niveau psychologique de ses partenaires, les filles manquent d’agressivité. Les fautes et les paniers non aboutis ont raison de ce match. Elles perdent 36-55.

 

L’après-midi, contre Rennes, les filles se re-soudent et arrivent à épuiser leurs adversaires pour creuser l’écart. Sandro souhaitaient qu’elles redoublent d’intensité et qu’elles communiquent pour mieux s’organiser et s’harmoniser dans le jeu : ce fut chose faite car elles gagnent 62-41.

 

En soirée, autre décor : « c’est qu’il est bien beau de faire du sport, mais il faut travailler les cours manqués, les minets ! ». Place à 1h15 d’études ! Parce qu’un sportif accompli, est un sportif qui utilise aussi sa tête pour son avenir ! Ca grince un peu des dents, mais en définitive, nos lycéens se sont montrés réellement studieux et ont même été remarqués par la principale du collège les félicitant pour leur sérieux.

Par la suite, après l’effort, le réconfort : l’organisation avait donné rendez-vous à tous les joueurs de la compétition au Kindarena de Rouen pour assister au match de pro B hommes opposant Rouen à Blois. Un moment de sport haletant qui aurait pu se restreindre à la dernière minute de jeu où Rouen passa in extremis devant Blois de deux points suite à l’accord d’une faute de corps par l’arbitre.

Retour à l’auberge en tram coincés entre dix mille personnes (« Ah qu’est ce qu’on est serrés, au fond de cette boîteee ! Chantent les sardineees, chantent les sardineees !... »), direction un bon lit douillet pour être vigoureux pour le prochain match !

 

 

Mercredi

Face à une possible triangulaire se disputant la première place de la poule B, l’objectif est de vaincre Lille avec un maximum d’avance (12 points minimum). Dès le début de la rencontre, les lilloises créent la différence avec une équipe qui se soutient coûte que coûte, même dans les moments où les grenobloises enchaînent les contre-attaques et les défenses agressives... L’équipe est encore loin de jouer à son meilleur niveau... Clément Sanchez (leur entraîneur du BCTM) ronge son frein, mais pas autant que Sandro qui fait de son mieux pour adapter le jeu aux adversaires et réveiller les filles. C’est une malheureuse défaite de 50-59. L’équipe devra dès maintenant se battre pour la 5ème place.

 

C’est donc contre Besançon que les filles doivent faire preuve de combativité l’après-midi. Les adversaires ne sont pas si dangereuses, mais les grenobloises savent qu’il ne faut pas se relâcher : c’est le moment de rebondir. Elles rebondissent tellement bien qu’elles creusement l’écart de 30 points. Cependant, dans la dernière phase de jeu, c’est le drame : malgré un excellent jeu développé par Morgane, celle-ci se blesse gravement au genou... Ouch ! C’est un coup dur pour les filles... Elles ne craquent cependant pas et gagnent 62-26 en ayant en tête qu’elles doivent continuer à briller par solidarité envers leur partenaire.

Morgane ne dit rien, mais elle a mal... Les craintes de la rupture du ligament croisé sont présente, mais par chance (!!),  elle va pouvoir visiter la clinique hospitalière de Rouen, se taper les murs de l’établissement en étant poussée dans un magnifique fauteuil roulant, et surtout manger en VIP ce soir !

 

Jeudi

Désormais sauvées des 7ème et 8ème places, c’est la dernière ligne droite pour s’emparer de la 5ème marche du classement. Sous le regard attentif de Camille qui n’est pas contre de grignoter quelques clémentines, ainsi que sous la bienveillance et les encouragements sans failles de Morgane immobilisée sur le banc, Grenoble joue son dernier match.

Finalement, la rencontre vibrante vibrant que nous attendions depuis le début de la semaine faisait surface : les filles répondent dans les faits aux exigences de Sandro et chacune se révèlent véritablement sans omettre qu’elles jouent pour la gloire du collectif. Ce sont les toulousaines qui feront les frais de : la rapidité et l’intelligence de jeu de Maïwen ; la pertinence de Nolwenn qui prend de plus en plus confiance en elle ; la présence écrasante en défense de Margot et Dorine prête à tout pour récupérer la balle ; l’adresse aux trois points de Kenza qui mitraille le panier adverse ; la communication et l’organisation d’Ellijah ; l’infaillible élan positif de Lisa ; l’émergence surprenante d’Estelle qui se faisait jusque là très discrète ; la fine stratégie en jouant les fautes de Maïlys ; la persévérance de Mélissa tenant bon malgré le chahutage des adversaires en jeu ; et les tentatives marquées de Clara. La 5ème place est décrochée !

(résultats finaux : 1-Reims ; 2- Nantes ; 3-Lille ; 4-Bordeaux ; 5-Grenoble ; 6-Toulouse ; 7-Rennes ; 8-Besançon) 

 

En définitive, ce que nous retiendrons :

- si l’équipe avait mal débuté la semaine sportivement, elle a réussi à remonter la barre pour terminer sur un match véritablement positif et satisfaisant tant pour les joueuses, que pour leur jeune coach et leur entraîneur du BCTM, Clément Sanchez, venu seulement en tant qu’accompagnateur et observateur.

- sans le professionnalisme de Camille ayant confirmé son niveau académique d’arbitrage, l’équipe n’aurait jamais pu exister ; malgré son apparent flegme, Camille n’a jamais cessé de prendre au sérieux son rôle sur le terrain, dissimulant sa crainte de ne pas être à la hauteur (Bravo à toi, Crackott’ !).

- Sandro a été un modèle pour tous les enseignants et jeune coach présent dans sa prise en charge complète, intelligente et responsable de toute une équipe ; il en a d’ailleurs été récompensé à la cérémonie protocolaire finale (Toutes nos félicitations, Coach !)

- tous les membres de l’organisation n’ont pas tari d’éloges sur la bonne humeur et la politesse des argougiens, qui ont été d’ailleurs été filmés à plusieurs reprises par les jeunes reporters de l’évènement (Whouaouh ! « les re-sta » !)

- enfin, qu’il fut véritablement sympathique de les accompagner durant ce séjour qui avait aussi et surtout pour but de leur faire vivre leur passion autrement et de les faire grandir : merci les jeunes pour vos sourires et votre bonne humeur !

 

Nous espérons que vous en garderez un excellent souvenir et en tirerez de belles leçons de vie et de sport.

 

M. STEPHANOV (EPS)

 

...Une sélection des milliers de « photo tiiiiime » !