En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Association sportive

Championnat de France UNSS basket excellence filles

Par MARION STEPHANOV, publié le mardi 26 février 2019 17:17 - Mis à jour le mardi 26 février 2019 17:20
WP_20190130_018.jpg

1-2-3-4-5-6-7-8-9 !!! Voici les chiffres à retenir de ce championnat national en basket excellence filles qui s’est déroulé du 28 au 31 janvier à Colmar (académie de Strasbourg).

 

9 C’est le numéro de Sarah !

Mais c’est aussi le nombre de membres composant l’équipe argougienne partie dans les contrées alsaciennes pour rencontrer les joueuses et arbitres d’Angers, Landerneau, Mont de Marsan, Châlons-sur-Saône, Mulhouse, Clermont-Ferrand (déjà rencontrées lors de la phase inter-académique) et Cahors. Parmi eux :

VILLEMIN Mélissa

AKOUSSAN Ellijah

LAURENT Cassandra

MOUSTEY Maïlys

PARENT Sarah

SLODECKI Lou

MESNIER Axelle

LANOIR Lisa

Et CIOCCA Erwan du lycée Marie Reynoard de Villard Bonnot, arbitre officiel de l’équipe féminine depuis les inter-académiques.

 

8 Le numéro d’Ellijah !

C’est le nombre de filles représentant le lycée Argouges... et accessoirement le nombre mètres de strap utilisé par Lou pour faire son « bandage saucisson » afin d’éviter les blessures !

 

7 Le numéro de Mélissa !

Il représente aussi le temps de trajet en train pour nous rendre sur les lieux... Un voyage placé sous le signe des révisions pour Maïlys, Erwan, Lou et Sarah... Mais seulement de manière intermittente ! Car le train fut un moment privilégié pour les papotages et les fous rires pour l’ensemble de l’équipe.

 

6 fois deux, douze ! Le numéro de Cass’ !

En réalité, les filles n’étaient que six à jouer : la plus petite équipe du tournoi ! En effet, Lisa et Axelle, blessées, ont joué les rôles des coach et coach assistante ; des statuts qui ont été nouvellement intégrés et rendus obligatoires au sein d’une équipe inscrite  à l’UNSS. Etant donné que le basket-ball se dispute en 5 contre 5, cela impliquait donc de ne disposer que d’une seule remplaçante ! Les changements ont donc dû être gérés correctement mais il s’agissait surtout pour Mélissa, Ellijah, Cassandra, Maïlys, Sarah et Lou de se donner physiquement à chaque match pour surmonter l’état de fatigue et de stress s’accumulant au fur et à mesure des jours. Chapeau !

Six, c’est aussi le nombre de matches joués pour atteindre la 6ème place du classement sur huit équipes. Bravo !

 

5 Le numéro de Gislaine !

Ce chiffre représente aussi le nombre de minutes qu’il fallait à l’équipe pour se remettre de ses premières défaites de poule. Après un -23 contre Mulhouse, -26 contre Mont de Marsan, et -30 contre Châlons, le moral après matches était un peu dans les chaussettes. Cependant, cela a permis aux filles de se remettre en question, et surtout de se poser les bonnes ! Pour Axelle et Lisa, il fallait répondre à « Comment coacher des copines de jeu ? Faut-il être autoritaire ? Faut-il être compréhensive ? » ; pour les joueuses et leur coach : «Quel système de jeu faut-il mettre en place ? Faut-il changer dès que l’un ne fonctionne pas ? » mais aussi « Comment communiquer efficacement lors du match et les temps morts ? » ; pour Cassandra « Comment rentrer dans le match malgré un shoot manqué ? ; pour Mélissa « Comment gérer la pression et m’exprimer dans le groupe ? » ; pour Ellijah « Comment mieux reconnaître le système utilisé ? » ; concernant Maïlys « Comment gérer la frustration de la défaite ? » ;  enfin, s’agissant de Sarah « Comment mieux digérer mon repas de midi ?» ou Lou « Comment éviter de chuter dès que je mets un pied devant l’autre !! » (plaisanteries) etc. Tout autant de questions qui ont participé à développer leur regard sur leur jeu et la manière de vivre ensemble leur sport. Et après cinq minutes de réflexion, les voilà en train de danser avec l’équipe adverse sur un rap US ! Regonflées à bloc, elles sortiront vainqueurs à +3 points contre Cahors, pour disputer la cinquième place une fois encore contre Mulhouse venu en nombre. Elles perdront une seconde fois contre ces adversaires.

 

4 Le numéro de Lou !

Ou le nombre de jours passés à Colmar dans quatre chambrées très bien rangées... (hum hum).

 

3 Un chiffre en or : lors de leur premier match contre Mulhouse, les filles ayant commis trop de fautes de contact ont été extraites tour à tour du jeu... L’arbitre était certes en formation, mais il s’avère qu’en UNSS, le contact est beaucoup moins admis qu’en milieu fédéral. Qui restait-il pour jouer les huit dernières minutes de rencontre ? Seule l’histoire le sait : personnellement, je fermais les yeux pour ne pas voir le massacre...

 

2 ... pour deux couleurs de chasubles amenées (blanc et bleu)... mais qu’une seule portée durant tout le tournoi !! Vive le déodorant !

En outre, le chiffre « 2 » pour deux coaches de haut vol ! Alors que les autres élèves étaient mobilisées par leur entraîneur habituel (adulte brevet d’Etat), soulignons que nous avons été les seules à réaliser un coaching entièrement par les élèves. Axelle et Lisa ont mené l’équipe pour la première fois. Que de mérite est à leur attribuer au regard de la qualité de leur management ! Elles ont d’ailleurs été félicitées par un des entraîneurs adverses. Clin d’œil à Samuel Beyrouthy qui a représenté un véritable modèle pour elles.

« Deux » également pour Erwan passé à « deux doigts » de la certification de niveau nationale... Il officie déjà en milieu fédéral et se déplace souvent les week-end. Malgré un règlement connu sur le bout des doigts et une confiance qu’il a réussi à forger au cours du séjour, il a été jugé qu’il devait encore peaufiner ses interventions. A sa décharge, ce qui est le plus difficile pour un arbitre est de gérer les excès des entraîneurs et des joueurs. Or, dans le tournoi masculin  qu’il arbitrait et qui se déroulait en parallèle de celui des filles, des soucis de comportements ont été à déplorer dans certaines équipes.

 

1 C’est la place que Mélissa, Ellijah, Cassandra, Maïlys, Sarah, Lou, Lisa, Axelle et Erwan ont réellement occupé tout au long du séjour et du tournoi : une attitude responsable, solidaire, du respect, une belle sympathie et un esprit convivial, une envie de gagner, du fair play, une grande ouverture d’esprit (... à part pour la sophrologie...). Pour toutes ces qualités mises en avant : félicitations !

 

 

M. STEPHANOV (EPS)